Les affections de la cornée ainsi que les traumatismes peuvent nécessiter des actes chirurgicaux sous microscope opératoire.

Ces affections peuvent être :
– Les ulcères de cornée
– Les dermoïdes cornéens qui sont des malformations congénitales
– Les séquestres cornéens
– Les kératites pigmentaires
– Les abcès cornéens

Il existe 2 types d’ulcère de la cornée:

– Les superficiels (ulcères épithéliaux)
– Les profonds (ulcères stromaux), pouvant donner lieu à des perforations de l’oeil

Particularité de l’oeil :

Dans l’organisme, la cicatrisation se fait généralement grâce aux vaisseaux sanguins. La cornée nécessitant une transparence, elle n’a de vaisseau. De plus, elle doit être assez solide pour faire office de  « simple vitrage ». Une affection profonde est longue et difficile à faire cicatriser naturellement. La cornée peut perdre de sa résistance, et parfois se liquéfier ou se perforer. Ce délai est délétère pour la vision et laisse un risque de perforation tant que la cicatrisation n’est pas complète. D’où la nécessité d’un traitement chirurgical.

BON A SAVOIR:

un ulcère visible à l’oeil nu est souvent un ulcère qui doit être traité chirurgicalement. Sa dégradation peut être rapide, et une prise en charge sans délai est souvent nécessaire, notamment chez le chien.

Les ulcères de cornée superficiels

La cicatrisation d’un ulcère superficiel avec des collyres doit se faire en moins de 5 jours.

Si ce délai est dépassé, il faut alors rechercher une anomalie. Dans certains cas, soit des poils frottent sur les yeux et entretiennent l’ulcère, soit il faut nettoyer l’ulcère et traiter la couche sous jacente nommée le stroma puis protéger la cornée par une lentille ou la 3ème paupière. La cicatrisation devient alors rapide après ces gestes chirurgicaux.

 

Chirurgie des ulcères profonds de la cornée

L’opération chirurgicale de la cornée est souvent recommandée dans le cas d’une ulcère profond. Les interventions sont nombreuses dans cette indication et le choix dépendra de l’état de la cornée, de la cause et de la profondeur. Nous réalisions toutes les techniques de reconstruction et de réparation cornéenne.

  1. Comblement au cyanoacrylate

Pour des petites profondeurs, nous comblons l’ulcère après nettoyage avec de la colle cyanoacrylate qui polymérise à cet endroit. La zone est alors protégée et renforcée, limitant le risque de perforation. Ceci stoppe la progression de l’ulcère et le polymère est rejeté par la cicatrisation naturelle de la cornée.

2. Mise en place de patch de bio matériaux sur la cornée
Pour des pertes de substances importantes et lorsqu’on souhaite récupérer un maximum de transparence après intervention, on peut utiliser des bio matériaux comme rustine après nettoyage de l’ulcère. Ils sont cousus sur la cornée, protège et renforce la zone ulcérée et sont une trame à la cicatrisation. Nous utilisons les matériaux préparés et commercialisés à cet effet (membrane basale d’intestin de porc, membrane amniotique… ).

3. Greffe de conjonctive
Lorsque la greffe de biomatériau n’est pas possible, on peut utiliser la conjonctive de l’oeil pour faire une « rustine » et amener tous les facteurs de cicatrisation dont a besoin la cornée. Son inconvénient majeur est souvent l’opacité qu’elle entraine mais elle permet de sauver l’oeil dans un grand nombre de cas.

4. Greffe de cornée
Lorsque la cornée est bien saine autour de l’ulcère, on peut réaliser soit des greffes de cornée en prenant de la cornée à côté, soit faire un glissement de cornée.

5. Greffe de cornée artificielle
Dans certains cas rares où aucune possibilité de récupération d’une transparence de la cornée n’est possible, il existe maintenant des cornées artificielles qu’on peut transplanter afin de permettre de retrouver de la vision.

6. Le Cross-Linking et la iontophorèse: nouveauté 2020

Appelé aussi réticulation du collagène, la technique du cross linking très récente s’ajoute à l’ensemble des techniques décrites. Dans quelques cas, la substance principale de la cornée, le collagène, est très abimée et semble fondre. Le cross linking consiste à renforcer le collagène en utilisant la vitamine B2 (riboflavine) activée dans la cornée par des UVA particuliers. Ceci « resserre » le collagène. L’autre effet du cross-linking est la désinfection des tissus traités (action contre les bactérie, virus et champignons).
Afin d’optimiser le processus, et limiter le temps d’anesthésie, cette technique est couplée à la iontophorèse. La cornée se remplie d’une substance médicamenteuse (ici la riboflavine) en 5 minutes à l’aide d’un faible courant électrique. Elle peut aussi être utiliser pour saturer la cornée en antibiotique ou antiviral si besoin.

Contactez-nous

Contact

NOS HORAIRES

Ouverture en continu:

Lundi-vendredi: 8:00 à 18:00

Samedi: 8:00 à 12:00

En dehors des horaires d'ouverture:

En urgence sur appel