1. Anammèse et commémoratifs

Un royal bourbon âgé d’un an est présenté pour des épisodes de douleur cervicale et une baisse de l’état général (apathie, dysorexie) qui évoluent depuis plus d’un mois. Une amélioration transitoire et incomplète a été observée à la suite d’un traitement avec un anti-inflammatoire non stéroïdien .

2. Examen clinique

À l’examen clinique, une raideur cervicale marquée et un refus complet de latéroflexion sont notées. L’hyperextension et la flexion des cervicales sont également douloureuses. Il ne présente aucun trouble de la locomotion et l’examen clinique ne révèle pas de déficit postural. Aucune amyotrophie n’est constatée. L’examen des nerfs crâniens ne révèle aucune anomalie. Aucun trouble de la vigilance ou du comportement n’est observé.

3. Hypothèses diagnostiques

Une lésion localisée au rachis cervical est suspectée. Les diverses affections qui peuvent induire cette cervicalgie sont :
– une hernie discale ;
– une méningite (d’origine infectieuse ou immunitaire) ;
– une spondylodiscite ;
– une malformation congénitale vertébrale ;
– une malformation congénitale médullaire ;
– un processus néoplasique vertébral ou médullaire.

La myelographie montre les dilatations focales du canal médullaire.

Au niveau de l’encéphale on note une diltation des ventricules

4. Examens complémentaires 

Un scanner est réalisé, une première acquisition est obtenue puis un produit de contraste est injecté autour de la moelle et une nouvelle série d’images est réalisée. 

Du liquide cérébro-spinal (LCS) est recueilli à cette occasion et soumis à l’analyse (protéines, numération et formule cellulaires). L’analyse de LCS ne montre aucune anomalie (protéinorachie = 0,2 g/l, hématies = 2 cellules/mm3, absence de leucocytes).

 

Le scanner met en évidence une série d’anomalies congénitales : une hernie du cervelet est visible, ainsi qu’une dilatation des ventricules et une dilatation du canal intramedullaire appelée syringomyelie. 

Ces anomalies sont dues à une malformation de la dernière partie du crâne appelé le foramen magnum. Ce syndrome est appelé malformation de Chiari.

La syringomyelie est responsable des douleurs ressenties par le chien.

 

5. Traitement 

Un traitement palliatif est proposé. Des corticoïdes, associés à des inhibiteurs de l’anhydrase carbonique sont administrés quotidiennement pour diminuer la production de LCS et ainsi limiter la syringomyelie. Une minerve est également mise en place dans un premier temps pour soulager l’animal.

.

Discussion

Une syringo-hydromyélie se définit comme une accumulation de liquide qui forme un kyste au sein de la moelle épinière.

La syringo-hydromyélie d’origine congénitale est souvent associée à des malformations intracrâniennes qui affectent notamment la fosse caudale. C’est une maladie décrite chez plusieurs chien mais rencontrée le plus fréquemment chez le cavalier king Charles, dont les symptômes peuvent aussi être des démangeaisons importantes au niveau du cou.

L’âge d’apparition des signes cliniques est très variable (quatre mois et demi à treize ans), de même que les signes cliniques observés..

4. Examens complémentaires et diagnostic 

L’IRM est l’examen d’imagerie de choix pour diagnostiquer cette malformation. Malheureusement elle n’est pas disponible pour nos compagnon à quatre pattes sur l’île de la Réunion. Le scanner bien que moins sensible permet de faire le diagnostic dans certains cas.

Malforation de la base du crâne à l’origine des symptômes

Contactez-nous

Contact

NOS HORAIRES

Ouverture en continu:

Lundi-vendredi: 8:00 à 18:00

Samedi: 8:00 à 12:00

En dehors des horaires d'ouverture:

En urgence sur appel